International

Le pôle Nord a mal à sa banquise

La fonte des glaces s’est accélérée ces dernières semaines. Le record de 2012 pourrait être battu. Eclairage.
Le pôle Nord a mal à sa banquise
En Arctique, le retrait de la banquise en été ne date pas d'hier, mais l'augmentation rapide de ce retrait ne cesse pas d'inquiéter. KEYSTONE
Réchauffement climatique

La banquise arctique avait plutôt bien résisté jusqu’à la mi-juin. Mais depuis quelques semaines, elle fond de manière très rapide. C’est déjà plus de l’équivalent de la surface du Groenland qui a disparu. L’année 2019 pourrait ainsi battre le record de 2012. Bruno Tremblay, professeur associé au Département des sciences atmosphériques et océaniques de l’Université McGill de Montréal au Canada et spécialiste de l’Arctique, apporte son éclairage. Chaque année, la

 

Cet article est paru dans La Liberté.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion