Solidarité

Associer droits humains et traditions

La démocratie peine à s’installer en Afrique et les droits humains y sont allègrement violés dans de nombreux pays. Le continent doit inventer ses propres modèles, analyse le militant Alioune Tine.
Associer droits humains et traditions
Des militaires omniprésents, des présidents, tel le Sénégalais Abdoulaye Wade, qui s’accrochent au pouvoir: la démocratie africaine multiplie les dysfonctionnements, remarque Alioune Tine. Pour l’ancien responsable d’Amnesty, l’actuel recul des droits populaires ne pourra être combattu que par un changement radical de modèle institutionnel. KEYSTONE
Afrique

Trente ans après la chute du mur de Berlin et le vent de liberté qui a déferlé sur le continent africain, la démocratie s’y porte plutôt mal, constate Alioune Tine. Militant de longue date des droits humains, l’expert indépendant de l’ONU sur le Mali a créé l’Afrikajom Center, un think tank basé à Dakar qui réfléchit aux pathologies démocratiques en Afrique. Fervent défenseur des droits humains – il a été entre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion