Suisse

Des voix inaudibles sous la Coupole

Les Suisses de l’étranger servent de «porteurs d’eau» aux candidats figurant sur les listes principales.
Des voix inaudibles sous la Coupole
Contrairement à la pratique de certains pays voisins, les Suisses de l’étranger n’ont pas de siège leur étant dévolu au Parlement fédéral. KEYSTONE/Peter Klaunzer
Elections fédérales

Dans une élection comme celle du Conseil national, toute voix est bonne à prendre. C’est pourquoi les partis s’intéressent à ces Suisses qui vivent à l’étranger mais qui maintiennent un lien suffisamment étroit avec leur pays d’origine pour participer à l’élection qui aura lieu en octobre. Sur les 760 000 Suisses de l’étranger, 182 000 sont inscrits sur le registre électoral de leur dernière commune de domicile ou de leur commune d’origine.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion