Suisse

Climat électoral peu propice à l’UDC

Le premier parti de Suisse sort de plusieurs revers cantonaux et se bat pour éviter de marquer le pas.
Climat électoral peu propice à l’UDC
L’UDC a beau avoir le soleil pour mascotte, la prédominance du réchauffement climatique dans la campagne ne fait pas son jeu. KEYSTONE
Elections fédérales

Le réchauffement climatique donne des sueurs froides à l’UDC. Depuis que cette thématique est devenue dominante, le premier parti de Suisse marque le pas et a subi plusieurs revers lors d’élections cantonales. Le premier grand coup de tonnerre a résonné en mars lorsque l’UDC a perdu 9 sièges au Parlement zurichois, soit dans le fief de son leader charismatique Christoph Blocher. Et le dimanche suivant, elle perdait 7 sièges aux

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion