Livres

Un chant d’ailleurs

Dans Le Chant de Nausicaa, François Bugeon dépeint le deuil d’un homme taiseux et blessé. Un deuxième roman remarquable.
Un chant d’ailleurs
Roman

Flavio s’est installé dans une remorque abandonnée en lisière d’une gravière, près de la rivière. Il l’a aménagée et passe ses jours à nettoyer les lieux et le terrain alentour. Trier pierres et déchets lui permet de lutter contre le chaos, la perte de sens. «Il n’était venu ici que pour se perdre, pour oublier sa vie d’avant. Ses manies étaient sans doute apparues pour cette raison, pour contraindre ses

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion