Musique

«Jazz et hip hop disent la même chose»

En trio flanqué d’un quatuor à cordes et d’une rappeuse, Ambrose Akinmusire redessine les contours du jazz, vendredi au parc La Grange. Interview.
«Jazz et hip hop disent la même chose»
Ambrose Akinmusire: «Je recours à l’image de l’origami pour évoquer les innombrables façons qu’ont les Noirs, aux Etats-Unis, de littéralement ‘se plier’ au quotidien.» DR
Concert

Il est une figure de la jeune génération du jazz afro-étasunien. Formé auprès des meilleurs, en particulier Steve Coleman dont il intègre l’ensemble Five Elements à tout juste 19 ans, Ambrose Akinmusire enrichit à chaque album un vocabulaire où l’improvisation tutoie le hip hop, la musique classique, le funk, la soul et le «spoken word». En 2018, le trompettiste et compositeur né et élevé à Oakland (Californie) a sorti son

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion