Arts plastiques

Les affinités instantanées entre Eros et Cosmos

Autour d’une thématique plutôt complexe, la triennale 50JPG se perd quelque peu dans l’univers. Plusieurs étoiles n’en brillent pas moins dans ce firmament.
Les affinités instantanées entre Eros et Cosmos
Grazia Toderi & Orhan Pamuk, "Words and Stars (Monologue)" (2013-2017), un dialogue entre l'artiste et l'écrivain. Vue d'installation au MART, Rovereto, 2017. A. MANISCALDO
Exposition à Genève

Après avoir thématisé notre société sous surveillance (2016), la potentielle dimension mensongère de la photographie (2013) ou les archives (2010), la sixième triennale des 50 Jours pour la photographie à Genève (50JPG) s’attaque à un sujet nettement plus difficile à résumer en une phrase: la réunion entre Eros et Cosmos, c’est-à-dire le dieu primordial de l’amour tel que mythologisé par les Grecs, et l’univers. Organisé par le Centre de la photographie

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion