International

La loi «anti-fessée» enfin adoptée

La France a finalement adopté une loi interdisant les «violences éducatives ordinaires».
La loi «anti-fessée» enfin adoptée
Selon la Fondation pour l'enfance, 85% ont déjà eu recours à des «violences éducatives», et plus de 50% des parents ont déjà frappé leur enfant avant l’âge de deux ans. KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION
France

C’est un texte qui était attendu de longue date par les associations de défense des droits de l’enfant. La loi interdisant les «violences éducatives ordinaires» a finalement été votée définitivement par le parlement, après un ultime passage au Sénat. C’est le résultat d’un long combat, qui fait de la France le 56e Etat à interdire ce type de violences. En 2016, déjà, l’interdiction de la fessée faisait partie d’une loi

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion