Culture

De l’air, que diable!

Yann Mingard expose «Tant de choses planent dans l’air, d’où notre vertige», ou comment réveiller tous les climatosceptiques. A voir jusqu’à fin août au Musée de l’Elysée à Lausanne.
De l'air, que diable!
Derrière la peau de tigre, il y a des ventes aux enchères où les animaux en voie d’extinction se monnaient à prix d’or... YANN MINGARD
Photographie

Son discours est solide, chiffré. Dans les salles du Musée de l’Elysée à Lausanne, Yann Mingard présente «Tant de choses planent dans l’air, d’où notre vertige». Ce travail réalisé entre 2015 et 2018 avec son complice, le curateur Lars Willumeit, déstabilise sur la forme et le fond. Les clichés exposés s’y font plus rares que dans une exposition «normale». Et ceux que Yann Mingard a choisis de montrer semblent servir

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion