Solidarité

Chape de plomb sur la révolution

Les Soudanais sont sous le choc après la dispersion sanglante du sit-in le 3 juin dernier. Dans la capitale sous occupation paramilitaire, la résistance se poursuit néanmoins. Reportage.
1
Malgré la répression, les révolutionnaires soudanais ne lâchent pas prise. Certains ont affronté la police en début de semaine à Khartoum. KEYSTONE
Soudan

La nervosité et la tristesse s’ajoutent aux effluves de cigarette pour rendre l’air étouffant dans le salon de la famille Abdelaati*, où les parents et leur progéniture débattent sans relâche sur le tournant sanglant qu’ont pris les événements à Khartoum depuis le 3 juin dernier. A grand renfort de thé sucré et de tabac, chacun témoigne de ce qu’il a vu, entendu ou vécu lors de la dispersion brutale du sit-in

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion