Scène

La mémoire vive d’Alep

Le metteur en scène syrien Mohammad Al Attar monte à Fribourg la pièce Aleppo. A Portrait of Absence. A découvrir au Festival du Belluard, qui débute ce jeudi soir et se tient jusqu’au 6 juillet.
La mémoire vive d’Alep
Le dispositif scénique d’"Aleppo. A portrait of Absence" prévoit dix tables espacées. ALTOFER
Festival

L’art emprunte des chemins de traverse. Pour entretenir la mémoire, Mohammad Al Attar choisit le face-à-face. Dans le cadre du prochain Festival du Belluard, qui s’ouvre à Fribourg ce jeudi soir, dix acteurs s’adresseront individuellement à autant de spectateurs. Le metteur en scène syrien ne harangue pas les foules, n’entend pas convaincre ni rallier à une cause. Il fait simplement œuvre de mémoire. Celle qui a été bafouée sur les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion