Religions

Stratégie de direction et jeux de pouvoirs

Lors de la dernière session du Consistoire, les 13 et 14 juin, l’Église protestante de Genève s’est largement divisée sur la question d’un nouveau modèle de gouvernance.
Stratégie et jeux de pouvoirs
Le nouveau modèle de gouvernance discuté la semaine dernière a mis le feu aux poudres. Photo prétexte: le temple de la Fusterie, à Genève. JPDS
Eglise protestante de Genève

Vendredi 14 juin, jour de la grève des femmes, la notion d’égalité était sur toutes les lèvres. C’est pourtant la question du pouvoir, au sein de l’Église protestante de Genève, qui a semé la discorde, lors de la dernière session du Consistoire, les 13 et 14 juin. Suite à la démission de Michel Châtelain, responsable des ressources humaines et membre de la direction, le Conseil du Consistoire (CC) a osé

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion