Culture

À la poursuite d’Artémis

Sur l’île d’Eubée, l’Ecole suisse d’archéologie en Grèce a ­identifié un vaste sanctuaire consacré à la déesse de la chasse. Reportage sur le site des fouilles, où travaillent de nombreux étudiants et archéologues.
À la poursuite d’Artémis
En 2018, les archéologues s’activent surtout près d’Amarynthos, à 11 km à l’est d’Eretrie. En 2017, après dix ans de fouilles, la preuve que ce lieu abritait un important sanctuaire d’Artémis (fille de Zeus et sœur d’Apollon) a été apportée. Des tuiles portant le nom de la déesse ont été découvertes, mettant ainsi fin à une longue quête. DR
Archéologie

L’autoroute peu fréquentée serpente entre des collines couvertes d’arbustes. Sur la droite, on aperçoit notre destination, l’île d’Eubée. Ce 24 juillet 2018, une chaleur lourde règne sur cette région de Grèce, située à une bonne heure de voiture d’Athènes, au nord. Avant de franchir le pont qui enjambe le détroit de l’Euripe, Karl Reber désigne le bord de la mer. «Voici l’ancienne Aulis. D’après l’Iliade, les Grecs ont embarqué ici pour

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion