«Il y a beaucoup à faire»

Malgré le manque de volonté politique et de financement, des sites protégés mal en point reprennent vie.

Beaucoup de sites dégradés, voire en état de mort clinique, sont classés en zone protégée en Suisse. C’est le cas le long de la Broye. «La rivière était canalisée, la nature corsetée avant le projet de renaturation», observe Eric Chatelanat, président d’honneur de l’association Broye source de vie. Sous son impulsion, les cantons de Fribourg et de Vaud œuvrent pour faire revitaliser le cours d’eau. Après l’inauguration l’an passé de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion