Genève

Une présidence dans l’air du temps

Le Conseil municipal doit désigner ce mardi la Verte Marie-Pierre Theubet pour diriger ses débats. Une élection qui coïncide avec les grèves climatiques et féministe. Portrait.
Une présidence dans l’air du temps
Pour sa dernière année au Conseil municipal, Marie-Pierre Theubet se prépare à une ambiance probablement tendue, élections communales obligent. JPDS
Ville de Genève 

La dernière femme à avoir dirigé le Conseil municipal de la Ville de Genève a été la démocrate-chrétienne Alexandra Rys, en 2011. L’élection de la Verte Marie-Pierre Theubet à ce poste honorifique et de représentation, qui doit intervenir ce mardi – la onzième d’une femme depuis celle de la première en 1968 –, réjouit donc celles et ceux qui déplorent le déséquilibre flagrant qui règne au perchoir. Alors que la grève des

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion