International

La guerre des chefs est déclarée

La course pour succéder à Jean-Claude Juncker à la présidence de la Commission européenne est lancée.
La guerre des chefs est déclarée
Qui va s’asseoir sur le trône de Jean-Claude Juncker (assis)? Les tractations commencent et elles s’annoncent difficiles. KEYSTONE
Union européenne

Le Parlement européen, où siègent 751 députés, et le Conseil européen, l’institution qui réunit les chefs d’Etat ou de gouvernement des Vingt-Huit, ont engagé mardi une guerre de tranchées sur la nomination des futurs leaders de l’UE. Cinq postes de très haute importance devront être attribués d’ici à la fin de l’année, à commencer par celui de président de la Commission européenne, l’exécutif de l’Union. Le chrétien-social luxembourgeois Jean-Claude Juncker quittera

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion