Arts plastiques

Il est libre, Gene Beery

Dans une exposition généreuse, Fri Art sort l’inclassable artiste étasunien de l’ombre.
Il est libre, Gene Beery
«Ceci est ma dernière peinture sérieuse», dit cette toile de 1960 signée Gene Beery. LeWitt Collection / tth
Expo

Il est le champion des toiles de récup’ (des panneaux de bois aggloméré trouvés sur des chantiers), des peintures exécutées à la va-vite, des tableaux sales: de quoi remettre sérieusement en cause la valeur d’un tableau et a fortiori de l’art en général. L’Américain Gene Beery vit depuis 1976 reclus dans les montagnes californiennes, où il fuit le milieu de l’art. Au début des années 1960 déjà, il quitte New

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion