Livres

Kiosque à ­souvenirs

Jean Rouaud fait le récit des sept ans passés dans un kiosque parisien, avant que le Goncourt ne l’en déloge en honorant son premier roman.
Kiosque à ­souvenirs
Entre 1983 et 1990, Jean Rouaud a tenu un kiosque à Paris. Une ouverture au monde. JEAN-FRANÇOIS PAGA
Entretien

A Paris, 101 rue de Flandre, il y avait un kiosque à journaux. Métro ligne 7, station Riquet. Mais n’allez pas y voir, la cahute a disparu, emportée par la crise de la presse. Il en reste bien quelques-uns, brandissant nostalgiquement leur olivâtre dôme haussmannien ou attendant que leur plexiglas fatigué, jadis moderniste, ne ploie définitivement. Mais c’est ailleurs qu’il faut porter le regard pour ressusciter l’âge d’or des kiosques

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion