Suisse

Proches aidants, un pas pour les parents

Le père ou la mère d’un enfant gravement malade pourrait bénéficier d’un congé payé de 14 semaines.
Un pas pour les parents
Berne souhaite encourager les parents à prendre en charge un enfant gravement malade. KEYSTONE
Famille

Les parents en savent quelque chose. Il suffit qu’un enfant tombe malade pour que toute l’organisation familiale soit remise en cause. Si le cas est grave, l’un des parents devra peut-être mettre de côté sa carrière professionnelle. Adoptée hier par le Conseil fédéral, la nouvelle loi sur les proches aidants apporte un début de solution. Elle règle le maintien du salaire pour les absences de courte durée et ouvre la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion