International

«Une guerre non conventionnelle»

«Une guerre non conventionnelle» 1
Les Comités locaux de distribution et de production (CLAP), ici en action à Catia, barrio de Caracas, ont permis de contourner les circuits commerciaux traditionnels saignés par le marché noir. KEYSTONE
Venezuela

Professeure d’économie à l’université Simón Bolívar de Caracas, docteure en sciences politiques, ancienne consultante pour la Banque mondiale mais aussi «chaviste» convaincue, Pascualina Curcio est une observatrice attentive des pressions politiques et économiques exercées sur l’expérience bolivarienne. Blogeuse, auteure de plusieurs ouvrages en libre accès sur internet, Mme Curcio nous a accordé un long entretien lors de sa venue au Palais des Nations pour dénoncer la «guerre économique» dont serait victime

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion