Arts plastiques

Léonard, l’art ­et la machine

Disparu il y a cinq siècles, de Vinci n’a cessé de dessiner dans ses carnets d’insolites engins ­mécaniques à la croisée des arts et des sciences. Elans fantaisistes ou pur génie?
Léonard, l’art ­et la machine
De nombreuses maquettes, exposées au Vieil Arsenal à Martigny, ont été construites pour tenter de donner vie aux dessins du célèbre ingénieur-­artiste. A. NASSIRI, MUSEO NAZIONALE SCIENZA E TECNOLOGIA/XPO-FACTORY
Inventions

Un petit bonhomme de bois est suspendu sous une toile pyramidale. D’autres moulinent pour tenter de faire décoller leur invraisemblable engin. Plus loin trônent une bicyclette de bois, un char de guerre, un drôle de véhicule à ressorts. A Martigny, le Vieil Arsenal de la Fondation Gianadda est empli de maquettes qui donnent vie aux innombrables projets de Léonard de Vinci. Une exposition vieillissante, ressortie opportunément en cette année où

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion