Musique

Quand l’oreille joue de la musique

L’auditeur participe à la composition de Glia, œuvre électroacoustique de Maryanne Amacher créée mardi soir à Genève par Contrechamps.
Quand l’oreille joue de la musique
Maryanne Amacher au travail dans les années 1980. DR
Concert

La musique électroacoustique, tout le monde ne sait pas forcément ce que c’est. Alors la musique «oto-acoustique»? Elle joue d’un phénomène mesurable, l’émission de sons par la cochlée, l’oreille interne. Pas de panique, rien à voir avec les acouphènes: on parle ici d’une joute subtile entre l’oreille, la musique et l’environnement acoustique. Le phénomène a passionné Maryanne Amacher (1938-2009), compositrice étasunienne orientée vers la recherche électroacoustique et l’installation sonore. Au

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion