International

Au moins 121 morts au sud de Tripoli

L’Armée nationale libyenne (ANL), autoproclamée par le maréchal Haftar, n’est toujours pas parvenue à pénétrer dans la capitale.
Au moins 121 morts au sud de Tripoli
Les combats ont lieu sur les mêmes lignes de front, en particulier dans les localités de Ain Zara et al-Swani, au sud de Tripoli. KEYSTONE / PHOTO PRÉTEXTE
Libye

Au moins 121 personnes ont été tuées en dix jours d’affrontements au sud de la capitale libyenne Tripoli. Les positions des deux camps rivaux libyens sur le front semblent toutefois figées dans un quasi statu quo depuis des jours. Les combats violents qui opposent les forces du maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de l’est libyen à celles du Gouvernement d’union nationale (GNA) basé à Tripoli, depuis le 4 avril ont

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion