Genève

«Ne pas céder à la psychose»

Plusieurs cas de violence survenus au Cycle d’orientation ont défrayé la chronique ces derniers mois. Des incidents graves à mettre en perspective.
«Ne pas céder à la psychose»
Sur le terrain, les enseignants ne perçoivent pas un accroissement du nombre de violences graves. keystone/photo prétexte
École

Le Cycle d’orientation (CO) est-il confronté à un accroissement de la violence des élèves? Agression à l’arme blanche au Cycle de Montbrillant la semaine dernière; des pistolets à air comprimé et un couteau de combat détenus par des élèves du CO de Cayla en janvier; insultes et crachats sur une remplaçante dans ce même établissement en mars. Le début d’année 2019 a été marqué par plusieurs faits divers violents. Ces

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion