Genève

«Nous devons passer à la vitesse supérieure»

Les manifestants pour le climat étaient moins nombreux ce samedi 6 avril à Genève que lors des dernières éditions. Les jeunes ne croient pas à un essoufflement du mouvement. A Lausanne, 8000 personnes ont participé à la 4e marche pour le climat.
«Nous devons passer à la vitesse supérieure»
A Genève, la population s’est à nouveau mobilisée samedi pour alerter de l’état d’urgence climatique. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Climat

A Genève, la population s’est à nouveau mobilisée samedi pour alerter de l’état d’urgence climatique actuel. Pour cette quatrième édition, 2500 personnes ont défilé – 1500, selon les chiffres de la police. Contre 4000 à 5000 participants lors des dernières manifestations. Un signe de lassitude? Plusieurs manifestants ne l’entendent pas de cette oreille. Quatorze heures, une foule hétéroclite patiente sur la place des 22 Cantons. Les jeunes qui portent le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion