International

Des généraux à l’assaut

Elections anticipées mardi en Israël. Poursuivi par la justice, Netanyahou joue le tout pour le tout.
toxic bibi contre les généraux
Si Benny Gantz (affiche de droite, 2e depuis la gauche) veut prendre la place de Benyamin Netanyahou, l’enjeu majeur de l’élection de mardi pour le pays – à savoir la résolution du conflit israélo-palestinien – n’est absolument plus un thème de la campagne. KEYSTONE
Israël 

Traqué par la justice, leader d’une coalition aux abois, Benyamin Neta­nyahou (69 ans) ne part pas battu en vue des législatives de mardi. Loin de là. En cas de réélection, il deviendrait même le chef de gouvernement au plus long règne de l’histoire d’Israël (plus de treize ans de pouvoir en deux périodes). Mais un trio de généraux, avec à leur tête l’ex-chef d’état-major Benny Gantz, est résolu à «dévisser»

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion