International

Le Conseil fédéral joue la montre

Le gouvernement repousse la ratification du traité contre la prolifération des armes nucléaires.
Le Conseil fédéral joue la montre 1
Un test de missile pakistanais de longue portée en 2007: la Suisse temporise sur les armes nucléaires. KEYSTONE/ARCHIVES
Armes nucléaires

Le Conseil fédéral choisit de temporiser à propos du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN), malgré l’injonction du parlement de le ratifier au plus vite. Tout au plus a-t-il choisi d’accélérer le processus de réflexion, en procédant à une nouvelle analyse de la situation l’an prochain, et non en 2025 comme il l’envisageait dans un premier temps. Sur le fond, le Conseil fédéral «souscrit à un monde sans armes

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion