Genève

Agressée, puis interdite d’enseigner

Une remplaçante queer, victime d’une agression dans un cycle, se voit retirer le droit d’enseigner. Le DIP lui reproche son émotivité, la violation du secret de fonction et la publication de photos «osées».
Agressée, puis interdite d’enseigner
L’artiste genevoise pose pour le projet "Just Words" de la photographe Sarah Vez, censé «mettre en lumière les émotions, les sentiments que l’on ressent par rapport à son corps et à son image à travers les mots». SARAH VEZ
École

Peut-on être une artiste queer et enseigner au cycle d’orientation? Le cas d’une ­artiste genevoise – DJ, performeuse, militante féministe et queer – pose la question­ frontalement. Agressée au mois de mars par des élèves d’un cycle d’orientation – crachats et insultes, cette remplaçante s’est vue reprocher sa gestion de l’incident. Tout en déplorant l’agression et en promettant de chercher les coupables et de les punir, la direction de l’établissement estime qu’elle se

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion