Genève

Genève doit progresser sur les droits fondamentaux

Plus de vingt organisations de la société civile genevoise ont présenté hier leur évaluation périodique indépendante sur les droits fondamentaux dans le canton. Un bilan inquiétant, aussi concernant la liberté des médias.
Genève doit progresser sur les droits fondamentaux
Exemple, l’audience qui s’est déroulée le matin même au Palais de justice dans le cadre du procès intenté par Pierre Maudet contre Tamedia, KEYSTONE

La Constitution genevoise est entrée en vigueur il y a cinq ans. Son article 42 prévoit une évaluation périodique indépendante de la mise en œuvre des droits fondamentaux dans le canton. Depuis hier soir, c’est chose faite. Lors d’une séance publique au Palais Eynard, le groupe de travail du réseau REGARD a remis son rapport de 106 pages à Antonio Hodgers, président du Conseil d’Etat, et Sami Kanaan, maire de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion