Histoire

L’Irlande, le nœud gordien du Brexit

La paix irlandaise est plus que jamais sous la menace d’un éventuel retour d’une frontière «dure».
L’Irlande, le nœud gordien du Brexit
Devenue invisible grâce à l'accord de paix de 1998, la seule frontière terrestre du Royaume-Uni avec l'Union européenne, située entre les deux Irlandes, se trouve au cœur des enjeux du Brexit. KEYSTONE
Royaume-Uni

Chaque jour, 30’000 pendulaires et voyageurs traversent la frontière entre la République d’Irlande et l’Irlande du Nord, en toute liberté, sans contrôles douaniers ni présence militaire. Autrefois hérissée de miradors et de barrières de béton, la seule ligne de démarcation terrestre entre le Royaume-Uni et l’Union européenne (UE), longue de 340 km, est devenue quasiment invisible depuis l’«Accord du Vendredi-Saint» de 1998. Signé entre le premier ministre britannique Tony Blair et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion