Musique

«Ariadne auf Naxos», fabuleuse chimère lyrique

La nouvelle ­production offre un écrin exquis à la fable éclectique et rococo imaginée par Hugo von Hofmannsthal.
«Ariadne auf Naxos», fabuleuse chimère lyrique
L’œuvre est valorisée par la mise en scène sobre et intelligente de David Hermann. ALAN HUMEROSE
Opéra de Lausanne

Ciselée et néanmoins incandescente, dès les premiers élans de l’ouverture de son Prologue, la partition d’Ariadne auf Naxos de Richard Strauss embarque l’auditeur dans l’univers orchestral sublime et inouï du grand compositeur bavarois. Une version pertinente d’élégance et de ferveur espiègle de l’opéra néoclassique bénéficie ainsi, jusqu’à dimanche, des bons offices de la maison lyrique lausannoise, en coproduction avec les opéras de Lorraine et de Dresde. En effet, en dépit

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion