Vaud

Le pénible second tour de la droite

Comment faire revenir au bercail la frange des électeurs PLR qui a voté Rebecca Ruiz dimanche?
Le pénible second tour de la droite
Pascal Dessauges devait plaire à l’électorat PLR. Les résultats du premier tour n’ont pas confirmé cette prévision. KEYSTONE
Conseil d'Etat/Election complémentaire

Surprenant, inespéré, inattendu… les qualificatifs n’ont pas manqué chez les partisans de Rebecca Ruiz pour décrire son score de 46,5% des voix au premier tour, 9% devant Pascal Dessauges. Pour dépasser si clairement son rival UDC, la candidate socialiste a bénéficié des suffrages d’une partie de l’électorat PLR, estimé à un quart, selon le vert Daniel Brélaz. Le conseiller national socialiste Samuel Bendahan, économiste, a décortiqué les résultats des deux

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion