International

L’acte 18 tourne à l’émeute urbaine

Rarement depuis décembre, une manifestation des gilets jaunes a été aussi violente que celle de samedi.
L’acte 18 tourne à l’émeute urbaine
Une polémique est montée concernant l’incapacité récurrente de l’Etat à assurer le maintien de l’ordre. KEYSTONE
France

Faut-il parler de rechute? Après plusieurs semaines d’accalmie, l’acte 18 des gilets jaunes a sombré dans une forme de violence débridée. Si les contestataires n’étaient pas extrêmement nombreux – 32 000 dans toute la France –, cela n’a pas empêché la manifestation de samedi de tourner rapidement au pillage, à la destruction, et à l’affrontement avec les forces de l’ordre. Le centre névralgique de ces violences a de nouveau été

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion