Vaud

La mainmise de Ruiz

Le candidat UDC ne décolle pas et la socialiste peut déjà mettre un pied au Château cantonal.
La mainmise de Ruiz
Avec 46,59% des voix, Rebecca Ruiz est bien placée pour reprendre le siège laissé vacant par Pierre-Yves Maillard, démissionnaire. KEYSTONE
Élection

La socialiste Rebecca Ruiz se place très nettement en tête du premier tour de l’élection complémentaire au Conseil d’Etat vaudois. Avec 13 000 voix d’avance (9%) sur son rival direct Pascal Dessauges (udc), elle peut se préparer à un deuxième tour plutôt facile. Le siège laissé vacant par le départ de Pierre-Yves Maillard lui tend les bras. Hier, elle s’est hissée à 5000 petites voix (3,4%) de la majorité absolue. Les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion