International

Réplique syndicale à Bolsonaro

Syndicats et mouvements sociaux brésiliens appellent à une journée nationale de lutte le 22 mars pour défendre les retraites. Un premier pas vers une grève générale?
Réplique syndicale à Bolsonaro
«Bolsonaro, ne touche pas nos droits». Mobilisation des retraités et des syndicats contre la proposition de réforme du système de retraite, présentée le 20 février par Jair Bolsonaro au parlement. KEYSTONE
Brésil

«Nous aurons un pays de personnes âgées et de travailleurs qui mendieront dans les rues», dénonce Guilherme Portanova, de la Confédération brésilienne des retraités et pensionnés. Le 22 mars, syndicats et mouvements sociaux brésiliens organiseront une première journée nationale de mobilisation. Il s’agira d’un «échauffement» en vue d’une grande grève générale. Dans leur collimateur: la proposition d’amendement constitutionnel 6 (PEC 6) transmise par le président, Jair Bolsonaro, au parlement, le 20 février. Ce

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion