Suisse

Le visage, cet autre mot de passe

La recherche d’alternatives pousse des start-up à explorer les solutions biométriques. A quels risques?
Le visage, cet autre mot de passe
La reconnaissance du visage par un téléphone portable peut permettre d’effectuer un paiement. KEYSTONE
Technologie

L’authentification par mot de passe ou code PIN est devenue peu sécurisée et difficile à gérer au quotidien. C’est ce qu’affirme Christophe Remillet, CEO et fondateur de OneVisage, une société spécialisée dans la reconnaissance faciale basée à Lausanne. Depuis 2013, elle propose des solutions logicielles permettant d’identifier un individu à l’aide de la biométrie faciale 3D, notamment pour des entreprises de cybersécurité, d’informatique ou de services financiers. «Un utilisateur possède

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion