Vaud

Pas d’enfant expulsé de nuit

Les policiers ne doivent pas renvoyer de famille de requérants déboutés la nuit.
Pas d’enfant expulsé de nuit
Si le retour concerne des familles, le Conseil d’Etat a demandé à ses services d’intervenir dans un créneau horaire entre 6h du matin et 20h le soir. KEYSTONE
Asile

La police ne doit pas intervenir entre 20 heures et 6 heures du matin pour expulser une famille de requérants déboutés. C’est ce qu’indique le Conseil d’Etat dans sa réponse à une interpellation du député Yves Paccaud (ps). Le socialiste revient sur le cas d’une famille bosniaque (notre article du 25 mai 2018). Les policiers cantonaux étaient entrés dans l’appartement du foyer de l’Etablissement vaudois d’accueil des migrants (EVAM) à Prilly, en pleine

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion