Genève

Le PLR choisit «un rassembleur»

Divisé à cause de l’affaire Maudet, le Parti libéral-radical a renouvelé ses instances dirigeantes. Il a désigné Bertrand Reich comme président, un anti-Maudet modéré.
Le PLR choisit «un rassembleur»
Le nouveau président, Bertrand Reich, aura pour tâche d’en finir avec les divisions du parti et de lancer pour de bon les campagnes pour les prochaines élections. KEYSTONE
Politique

Le Parti libéral-radical genevois se sortira-t-il de la tempête provoquée par l’affaire Maudet? Après s’être déchiré publiquement en début d’année au moment d’accorder un court soutien à son conseiller d’Etat (notre édition du 16 janvier), le parti renouvelait ce jeudi ses instances dirigeantes. Deux candidatures était en lice pour la présidence, et c’est Bertrand Reich qui l’a largement emporté contre Natacha Buffet-Desfayes, par 257 voix contre 137. Une nouvelle manche

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion