Vaud

Affaire Nestlé: «Ce mobbing visait à me faire taire»

En procès depuis huit ans face à Nestlé, l’ancienne directrice de la sécurité alimentaire Yasmine Motarjemi a été reconnue victime de harcèlement moral. Mais la justice disculpe l’entreprise.
Brouillon auto 121
L’ancienne cadre de Nestlé poursuit son combat et lance un appel à la protection des lanceurs d’alerte. DR
Sécurité alimentaire

Le combat continue. Directrice de la sécurité alimentaire chez Nestlé durant les années 2000, Yasmine Motarjemi est en conflit avec le géant agroalimentaire de Vevey depuis son licenciement, survenu en 2010. Elle dénonce le harcèlement moral de son ancien supérieur direct depuis 2005 et accuse également l’entreprise d’avoir failli à sa protection. Fin janvier, dans la motivation d’un verdict rendu l’été dernier, la justice reconnaissait les torts de son ancien

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion