Genève

Mémorial arménien, fin de l’histoire

Terme définitif à une polémique de plus de dix ans autour des “Réverbères de la mémoire”, approuvés par la Ville de Genève en 2008 et érigés l’an dernier.
Mémorial arménien, fin de l'histoire
Genève accueille depuis 2018 "Les Réverbères de la Mémoire", une œuvre de Melik Ohanian. VILLE DE GENÉVE
Tribunal fédéral

Le Tribunal fédéral (TF) a débouté des habitants qui s’étaient opposés à l’installation d’un monument commémoratif du génocide des Arméniens à côté de chez eux, dans le parc Trembley, à Genève. Il a estimé qu’ils ne pouvaient recourir contre cette construction. Cet arrêt du TF, publié lundi, met un terme définitif à une histoire qui aura duré plus de dix ans. “Les Réverbères de la mémoire” ont été inaugurés en

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion