International

«L’échec du président est patent»

En Haïti, la contestation continue depuis une semaine sur fond de graves pénuries et de scandales.
«L’échec du président est patent»
Depuis le 7 février, Haïti est secoué par un nouveau soulèvement populaire ayant déjà fait de nombreuses victimes. KEYSTONE
Haïti

«C’est une insurrection populaire! Les Haïtiens occupent les rues, le président Jovenel Moïse n’a d’autre choix que de remettre sa démission». Cet avertissement a été lancé, mercredi, par l’un des leaders du nouveau soulèvement en Haïti, qui a débuté le 7 février. Depuis une semaine, des affrontements d’une extrême violence entre la police et les jeunes majoritairement issus des quartiers populaires secouent Port-au-Prince, faisant déjà de nombreuses victimes. Alors que les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion