Lecteurs

Ne baissons pas les bras

Louise Trottet commente un des résultats des dernières votations.
Territoire

Dimanche 10 février, la population suisse s’est prononcée à 36% pour une protection ferme du paysage, de la biodiversité, des terres agricoles et du climat via l’initiative «Stop mitage», tandis que les 64% restants des votants ont estimé que la LAT allait déjà suffisamment loin.

Ce résultat peut être interprété de bien des manières; l’important est cependant de souligner que si «Stop mitage» a été refusée, les raisons qui l’ont motivée restent vraies. Nous vivons une époque de bouleversements environnementaux et sociaux. On peut faire face à ces changements en privilégiant une approche proactive, en les anticipant pour se préparer au mieux aux complications inévitables qu’ils entraîneront; ou alors continuer de pratiquer la politique de l’autruche en s’accrochant à un modèle déraisonnable de sur-utilisation de nos ressources (sols et carbone en premier lieu), qui devra de toute manière prendre fin avec l’épuisement de ces mêmes ressources.

Heureusement, les élections fédérales en octobre prochain nous donneront une nouvelle chance d’imaginer un avenir plus durable. Il est donc crucial que les manifestants pour le climat des dernières semaines n’oublient pas ce levier indispensable et complémentaire à l’effort militant.

Louise Trottet,
Genève

Opinions Lecteurs Lettre De Lecteur Territoire

Connexion