Suisse

Le casse-tête du retour des terroristes

Selon l’expert Jean-Paul Rouiller, Berne doit décider du sort réservé aux voyageurs suisses du djihad.
Le casse-tête du retour des terroristes
La chute du groupe Etat islamique pose ­l’épineuse question du ­retour des voyageurs du djihad dans leur pays d’origine. (AP Photo/Hussein Malla)
Sécurité 

Depuis samedi, les Forces démocratiques syriennes soutenues par la coalition internationale emmenée par Washington ont lancé une vaste offensive. Leur but: s’emparer de la dernière poche du groupe Etat islamique dans l’est de la Syrie. La fin proche du «califat» relance la question du devenir des voyageurs du djihad suisses avec toujours plus d’acuité. Sont-ils morts? Ou prisonniers? Combien seront-ils à rentrer? Jean-Paul Rouiller, directeur du Centre d’analyse du terrorisme

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion