Suisse

La dernière carte de l’UDC à Neuchâtel

En renonçant à se représenter, le conseiller national Raymond Clottu laisse le champ libre à Yvan Perrin.
La dernière carte de l’UDC à Neuchâtel
Ex-locomotive romande du premier parti de Suisse, Yvan Perrin pourrait faire son grand ­retour en ­politique cet automne. LUCAS VUITEL/ARCINFO
Elections fédérales

Yvan Perrin avait offert à la section neuchâteloise de l’UDC son premier siège au Conseil national. Depuis mardi, il se profile à nouveau comme l’homme de la situation pour les élections fédérales. L’actuel détenteur du siège UDC, Raymond Clottu, a annoncé qu’il ne solliciterait pas un nouveau mandat. C’est donc sur Yvan Perrin que reposent les espoirs de la section cantonale cet automne. Il ne lui reste plus qu’à convaincre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion