Solidarité

Tourisme illégal dans les colonies israéliennes

Amnesty International dénonce le tourisme colonial dans les territoires occupés, promu par des agences comme Booking.com et Tripadvisor.
Tourisme illégal dans les colonies israéliennes
Un camping dans le désert en Cisjordanie listé par la plateforme Airbnb. Au second plan, la colonie d'Alon. Keystone
Israël 

Réserver sa chambre d’hôtel dans les colonies israéliennes de Cisjordanie. Camper dans un «désert» d’où les Bédouins palestiniens ont été chassés il y a quelques années. Rien de plus facile grâce à des géants de la réservation en ligne comme Booking.com, Expedia, TripAdvisor, et Airbnb. Pourtant, le procédé est tout à fait illégal du point de vue du droit international, dénonçait fin janvier Amnesty International dans un rapport1«Destination: Occupation», janvier

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion