Genève

La Ville veut un espace public sans harcèlement

Le Conseil administratif de la Ville de Genève a adopté un plan d’action contre le sexisme et le harcèlement dans l’espace public.
La Ville veut un espace public sans harcèlement
Sandrine Salerno. JPDS
Harcèlement

Prévu de 2019 à 2021, il coûtera 853 000 francs et sera notamment axé sur la prévention, la formation des employés municipaux et l’aménagement de l’espace public. L’exécutif demandera un premier crédit de 193 000 francs au Conseil municipal le 26 février déjà. Questions à Sandrine Salerno, conseillère administrative chargée de l’Agenda 21. Pourquoi ce plan d’action? Sandrine Salerno: Nous répondons à une motion du Conseil municipal de 2017 nous demandant des mesures contre le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion