Suisse

«Il faut des soins palliatifs mobiles»

Un programme national de recherche met en lumière le rapport ambivalent des Suisses à la mort.
«Il faut des soins palliatifs mobiles»
La population doit être ­davantage sensibilisée aux soins ­palliatifs et à la fin de vie. VINCENT MURITH/ARCHIVES
Fin de vie

En Suisse, la fin de vie a fait l’objet d’un programme national de recherche mené de 2012 à fin 2018. Au total, ce sont 33 études qui ont donné lieu à la parution d’un ouvrage qui non seulement synthétise les résultats, mais prend également en considération la littérature parue sur le sujet dans d’autres pays. A l’occasion de la présentation, jeudi à Zurich, de La Fin de vie en Suisse

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion