International

Lula à nouveau puni pour la maison d’un autre

La justice condamne l’ex-président brésilien pour des travaux réalisés dans une maison de campagne qu’il fréquentait. Le Parti des travailleurs dénonce une persécution.
Lula à nouveau puni pour la maison d’un autre
Incarcéré depuis avril 2018, Lula purgeait déjà une peine de douze ans et un mois d’incarcération prononcée en juillet 2017. KEYSTONE
Brésil

Une condamnation miroir. L’ex-président brésilien Luiz Inacio «Lula» Da Silva a été reconnu coupable mercredi de corruption et blanchiment d’argent. A l’instar de sa première condamnation l’an dernier, qui l’avait empêché de se présenter à la présidentielle alors qu’il était en tête des sondages, cette sentence porte sur l’usufruit d’une maison ne lui appartenant pas. Les deux sentences font l’objet d’appels. La peine de douze ans et onze mois de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion