Lecteurs

La campagne est là!

Tamara Knezevic répond à la lettre de« Où est la campagne» de Jean-Lou Luchetta.
Votations

Dans Le Courrier du mardi 22 janvier, Monsieur Jean-Lou Luchetta critique la «gauche genevoise». Cette dernière serait, selon lui, absente de l’espace public et médiatique après avoir lancé les trois initiatives suivantes: stop au mitage du territoire, pour le remboursement des soins dentaires et pour une caisse d’assurance-maladie et accidents genevoise.

Or, nos militant-e-s investissent pleinement le terrain. Ainsi, dans la ville vous retrouverez chaque jour nos stands, pour informer la population, tenus par cette « gauche » que vous critiquez tant. Les dispositifs comme la conférence de presse ou le débat public ne sont pas uniquement utilisés, comme vous dites, pour dénoncer la loi sur la laïcité mais également pour les trois autres initiatives sur lesquelles les genevois-e-s se prononceront le 10 février. Ceci dit, la campagne contre la loi sur la laïcité est réellement importante: cette loi liberticide et autoritaire va créer des problèmes où il n’y en a pas et risque notamment de mener au licenciement de dizaines de personnes travaillant dans les communes, notamment.

Enfin, rappelons que la «campagne» ne se mène pas seulement par la voie conventionnelle, mais surtout à travers les mobilisations par en bas. Vous n’êtes pas sans savoir que la grève pour le climat a réuni plusieurs milliers de personnes ce vendredi, que les mobilisations ont eu lieu récemment pour le maintien des services publics ou encore celles contre la hausse des primes d’assurance-maladie. A votre question «où est la campagne?», les militant-e-s de la gauche vous répondent, par leur présence et participation, que celle-ci se fait dans les mouvements sociaux, sur nos lieux de travail ou de formation, et ceci tous les jours, que ce soit relayé médiatiquement ou pas.

Tamara Knezevic,
étudiante à l’UNIGE

Opinions Lecteurs Lettre De Lecteur Votations

Connexion