Sur les routes sinueuses de l’antiracisme ordinaire
Dans "Green Book", c’est bien Tony (Viggo Mortensen) qui conduit le récit. ELITE FILMS
Cinéma

Sur les routes sinueuses de l’antiracisme ordinaire

Entre un pianiste noir et son chauffeur blanc, l’amitié triomphe des préjugés. Green Book est un road movie édifiant, plein de bonnes intentions et d’ambiguïtés.
Film

Le livre du titre, c’est le Routard des Noirs dans l’Amérique ségrégationniste des années 1960, listant les établissements réservés aux gens de couleur. Un guide indispensable pour Tony Lip (Viggo Mortensen), qui va escorter en tournée dans le Sud un brillant pianiste noir, le Dr Donald Shirley (Mahershala Ali). Ce videur italo-américain du Bronx n’apprécie guère les «négros», mais nouera néanmoins une solide amitié avec son passager. Nous voilà donc

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion